Le Lâcher-Prise

 

Cela fait quelques semaines que je parle de mon prochain post sur le « lâcher prise »

Je me rends compte que c’est beaucoup de travail de parler sur ce sujet, car il demande beaucoup de recherches, de réflexions, ainsi qu’une expérience personnelle sans laquelle on ne peut la partager.
Je vais donc essayer de vous en parler avec mes connaissances et mes expériences :
Le lâcher prise n’est pas quelque chose de nouveau, ni quelque chose à la mode, et ni une théorie du nouvel âge ou un courant religieux.
Le lâcher prise est utilisé en psychologie pour nous aider à arrêter de vouloir tout contrôler.
Cela pourrait se définir par cette phrase « abandonner tout ce qui nous retient captif dans notre manière de vivre et de penser ».
En d’autres termes, c’est décider de faire face à ce qui nous empêche d’être libre et heureux !
Dans un premier temps, j’aborderais les différents aspects qui font obstacle au lâcher prise. Puis, les clés pour y parvenir !
A 33 ans , bientôt 34 ( le 15 octobre hihihihi) je constate que je suis passée par beaucoup d’épreuves, et malgré mon bonheur actuel, je me rends compte avec du recul que j’aurais pu être tout aussi heureuse pendant les « turbulences » de ma jeunesse.
Mon vœux le plus cher est que mon post vous aide à trouver les clés pour ouvrir les portes fermées devant vous.
Notre enfance (famille, école, entourage) a été régie par des phrases types :
-« ne sois pas un enfant »
-« tu peux mieux faire »
-« tu ne peux pas y arriver »
-« ne grandis pas trop vite »
-« cesses de pleurer pour rien »
-« n’exprimes pas tes sentiments »
-« sois parfait »
-« sois fort »
-« fais plaisir »
Etc……………
1-Tout au long de notre vie, nous nous construisons sur des croyances, des habitudes et des craintes diverses sur lesquelles nous nous instaurons des limites.
Nous acceptons ces limites, qui n’en sont pas vraiment, et nous soupirons au cœur de ce que nous croyons être notre esclavage :
Petite histoire : Au Nord de l’Inde, lorsqu’un éléphanteau naît, on l’attache par un pied à un arbre. Il tente vainement de briser la corde qui le relie à l’arbre, puis après quelques tentatives, il renonce à la lutte et accepte son entrave. Au bout de quelques semaines, on continue à mettre une entrave à son pied et il n’y a même plus besoin de mettre une chaîne entre le cercle de métal qui entoure sa jambe, car l’éléphant a intériorisé le fait qu’il était enchaîné. Il n’essaye même plus de s’en aller. 
Jusqu’à la fin de sa vie, il reste prisonnier de sa croyance et de son habitude, alors même que plus rien ne relie son pied à un arbre.
Nos croyances et nos habitudes représentent un obstacle pour parvenir au lâcher prise.
Identifier et être conscient de cela est la 1ère clé pour commencer votre cheminement…
2-La codépendance consiste à faire dépendre mon bonheur des circonstances extérieures : mon travail , ma famille , le comportement des gens etc….. Je serais heureuse si untel …..le contrôle :
C’est aussi un obstacle pour parvenir au lâcher prise.
3-Les buts : on a tous besoin d’avoir des buts car ils nous donnent des directions et nous motivent, mais garder l’équilibre reste indispensable pour ne pas perdre pieds!
« Je me dirige vers ces buts, je mets tout en œuvre pour les atteindre, tout en sachant que peut-être j’aurais à en changer ».
Nous nous fixons des buts dans la vie, ce qui est indispensable pour avancer, mais le problème majeur est qu’ils peuvent devenir obsessionnels, au point où on retombe dans le contrôle complet.
Hors, personne à ma connaissance, ne peut contrôler les éléments extérieurs.
Identifier les bonnes motivations pour y parvenir.
Ne jamais basculer dans la comparaison, qui est néfaste pour l’estime de soi.
La réalité n’est pas toujours ce que l’on voit : vous ne savez jamais vraiment ce que les gens vivent.
A part susciter l’envie qui n’est pas de l’ambition, vous allez juste vous diminuer alors que vous avez autant de valeur.
4-Les émotions négatives sont aussi un obstacle au lâcher-prise :
Rejet, trahison, critique…..
Nous tentons de nous protéger nous-mêmes en durcissant nos cœurs et nous devenons obsédés par un désir de vengeance…..
Nous vivons dans la peur de « l’autre » qui nous pousse à contrôler exagérément notre vie et celles des autres et nous n’avons plus la paix intérieure ni la confiance nécessaire à cette paix!
5-Le dernier obstacle est l’impossibilité de terminer les situations, de se séparer, de laisser derrière soi ce qui n’a plus lieu d’être :
Décès, plaies psychologiques etc…..
Tous les obstacles cités sont ceux qui nous maintiennent dans un mal être, un inconfort et dans une vie difficile : le lâcher prise est la clé pour savoir abandonner ce qui n’a plus lieu d’être pour aller vers ce qui vient!
Ce n’est pas se montrer indifférent mais admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.
C’est reconnaître son impuissance, c’est-à-dire que le résultat final n’est pas entre nos mains!
C’est lorsque nous aurons changé le regard que nous portons sur telles personnes ou situations.
Ce n’est pas couper les liens mais prendre conscience que l’on ne peut contrôler autrui.
Ce n’est pas harceler, sermonner ou gronder mais tenter de déceler ses promptes faiblesses et de s’en défaire.
Ce n’est pas juger mais accorder à autrui le droit d’être humain.
Ce n’est pas critiquer ou corriger les autres mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir. 
Ce n’est pas regretter le passé mais vivre et grandir pour l’avenir.
C’est moins craindre et aimer.
Facile à dire? Je vous rassure, c’est un cheminement qui peut (ou pas) prendre du temps selon votre état d’esprit (disposé) et plus précisément selon vos pensées!
Identifiez tout abord tout ce qui vous empêche de vivre en paix  et donnez-vous la permission de tenter ce qui ne semblait pas possible ; de lâcher prise des interdits, des limites et des croyances limitantes.
Il s’agit de devenir un bon parent pour soi-même et s’autoriser à vivre librement, à prendre le risque de s’exprimer, d’agir, de réussir différemment et d’avoir du plaisir.
Donnez vous la liberté de ne pas être parfait, fort… Arrêter de vous acharner sur tout…. De faire plaisir à tout prix, de faire de votre vie une compétition et de faire les choses vites!
Autorisez-vous à apporter un regard serein sur les circonstances de la vie:
La clé pour parvenir au lâcher prise est : vos pensées !!
« Là où vont tes pensées, là va ton énergie et ton attention »
Vous pouvez contrôler vos pensées, cela va prendre du temps mais vous aurez un résultat bluffant!
1°) Affirmez clairement vos intentions de lâcher prise sur ce qui vous empêche d’être libre : A voix haute, par écrit par exemple.
2°)Quand cette ou ces pensées reviennent, redites vous à voix haute « non, je ne veux plus nourrir ce sentiment, ou cette émotion »
Ce n’est pas une affirmation qui changera une croyance de base, ce n’est pas son but; au contraire, elle change positivement le ressenti émotionnel lié à cette croyance.
3°) Essayez d’envoyer de l’amour à telle chose ou telle personne qui vous a blessé et qui vous rend captif.
Souvent les évènements qui arrivent sur notre chemin, sont là pour nous permettre de grandir, de mûrir et d’avancer…..
Enterrer vos démons: brûlez une lettre en écrivant toute votre haine et amertume et dites à voix haute « c’est du passé ».
4°) Restez centré sur ce que vous voulez et non pas sur ce que vous voulez abandonner: notre cerveau préfère les affirmations aux négations. Cela procure un bien-être intérieur.
5°)Faites le trie régulièrement sur vos pensées car nos pensées et nos paroles vont dans la direction que nous voulons prendre.
Ce sont vos pensées qui créent vos expériences de la réalité; en effet, nous vivons la vie que nous avons imaginé de vivre et nous attirons vers nous le fruit de nos pensées : c’est à dire, que si vous voyez la vie en rose elle sera rose, si vous voyez la vie en noire elle sera noire…..la perception est celle qui vous dirige.
Petite histoire : on raconte qu’un employé des chemins de fer était entré dans un wagon frigorifique pour le nettoyer et la porte s’était refermée derrière lui. Il était donc pris dans ce wagon, personne ne pouvait entendre ses cris. Il est resté toute une nuit dans ce wagon et, le lendemain matin, on l’a retrouvé mort de froid. Ce qui était incompréhensible pour ses sauveteurs, c’est que l’employé est donc mort à une température de 18°C. Cet homme est mort de froid parce qu’il avait  créé cette situation par la pensée.
N’oubliez donc jamais que ce sont nos images de la réalité qui nous affectent et non pas la réalité.
Ce sont nos pensées qui nous font souvent vivre ou mourir.
Je ne sais pas ce que vous vivez ou par quoi vous passez, mais je suis sûre d’une chose, le lâcher prise est un chemin de vie, c’est une aptitude à développer afin de pouvoir jouir pleinement de son existence.
Le lâcher prise c’est d’ouvrir la porte de sa prison et c’est de déposer son fardeau, en faisant de la place à la sérénité, la joie et tous les domaines de la vie sont concernés.

• LOVE •

 

 

 

Photo : Aksa

Couverture : Fanm Djanm

2 réflexions sur “Le Lâcher-Prise

  1. Merci pour ce post…ça fait toujours plaisir de nous rappeller que le bonheur est à portée de main…malheureusement on ne le voit pas souvent ou plutôt on se met nous même des barrières.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s