Blessée mais Restaurée

Un dimanche au calme avec mes enseignements que j’écoute et qui me parlent.

Je pense que j’ai enfin compris pourquoi j’ai perdu du poids, mois après mois.

Tout à commencé dès lors que j’ai arrêté les progestatifs. J’ai commencé à perdre 2 kilos, puis à stagner. À la base, je faisais partie des femmes qui avait une taille fine : pas sénégalaise mais guyanaise :-); ma Taille 36 ne m’a jamais quitté. Y-a-même eu une période où je me trouvais anormale d’être aussi fine. Puis, grâce à la progestérone « Luteran », j’ai commencé à prendre du poids et mes premiers kilos étaient même perçus comme les bienvenus (lol), mais en même temps, paraissaient effrayants…

Bien évidemment, je préférais grossir que de ne pas prendre le traitement (oui, à l’époque je croyais que cela me soignerait) pour stopper la maladie d’endométriose.

Puis, au fil du temps je me suis retrouvée avec 10 kilos en trop 😲, en plus des effets secondaires du traitement et sans parler de la souffrance psychologique traitée à coup d’anti-dépresseurs 😵.

En 2014, j’ai donc pété un câble et décidé de tout arrêter  (+ 15 kilos en tout !)

Au final, je me suis aperçue que les traitements progestatifs me donnaient plus d’effets secondaires (sueurs nocturnes, instabilité émotionnelle, dépression, …) que de solutions pour arrêter la maladie. J’ai alors décidé de consulter une naturopathe, qui m’a accompagné par la prise d’anti-inflammatoires naturels et également un programme alimentaire sain.

Cette nouvelle hygiène de vie m’a permis de mieux vivre avec ma maladie tout en combattant avec des remèdes naturels.

Ceci m’a ainsi permis de gagner en stabilité émotionnelle (ayant vécu un échec total avec les médicaments).

Ces épreuves ont bouleversé mon système de pensées (dans lequel je pensais que tout était fichu). En effet, j’ai compris que la simple suppression de certaines molécules alimentaires soulageraient ma sphère digestive et là, ce fut miraculeux ! Les seules fois où la souffrance revenait, c’était uniquement pendant mes écarts alimentaires ou bien pendant les cycles menstruels (période où les hormones envoient des messages aux lésions installées dans les autres organes).

Puis, un jour j’ai décidé d’enlever ces lésions installées, car malgré le fait que je souffrais moins (hors règles), je n’arrivais plus à supporter mes pics de douleurs menstruelles : « me retrouver prostrée et totalement droguée par la morphine me faisait trop délirer ». « Autant vous dire que prendre l’avion dans ces conditions, me paraissait complètement impossibles et dangereux ».

Le chirurgien a donc pu me soulager et m’enlever la majorité des lésions d’endométriose, hormis celles greffées sur la partie digestive (trop de risques et de complications annoncées, en particulier pour la stomie).

Malheureusement, 1 mois après l’opération, j’ai eu des saignements incontrôlables, qui ont duré 1 mois. Après vérification par IRM, j’ai été sous le choc du verdict : la plupart des lésions étaient revenues 😮.

Je me sentais dépitée et complémentent impuissante face à cette maladie, mais entre temps j’avais malgré cela, retrouvé de l’énergie (grâce au patch de revitalisation) et même repris le sport. Je me sentais à nouveau capable de retravailler (sauf les 3 premiers jours de mon cycle). Alors, j’essayais tant bien que mal, de vivre le plus normalement possible. J’étais dans un dynamisme positif ; j’enlevais même toute anxiété de mon esprit en proclamant que j’aurais un jour ma guérison et mon bébé !

Et « Bim », je suis tombée enceinte 6 mois après l’opération 😍

Le miracle !

Une nouvelle qui me fait peur et en même temps qui me réjouit. 

Lorsque j’ai pu confirmer la nouvelle, j’ai décidé de jeter à la poubelle mon anti-dépresseur car c’était le seul médicament que je prenais (pour dormir). Et là encore, MIRACLE, je réussissais à dormir comme un bébé !!

Cependant, le 3ème mois, les complications arrivèrent car j’avais à la base de touts petits fibromes utérins qui commençaient à grossir anormalement, et qui empêchaient le placenta de se développer normalement…sans parler des douleurs au colon (dues à la lésion d’endométriose).

Ma bénédiction était en train de me glisser entre les doigts… Arrivée à 4 mois, de violentes douleurs insupportables ont entrainé la rupture de la poche des eaux, m’envoyant directement aux urgences : traumatisée et choquée, les évènements catastrophiques ont continué à s’enchaîner entre diagnostique incompréhensible, péridurale ratée, accouchement forcé et curetage bâclé, j’ai contracté une belle infection à l’hôpital.

Cette infection a duré plusieurs jours et je suis restée hospitalisée sans que les médecins la détectent. C’est dans ces moments où j’ai vécu le brisement, sans comprendre ce qu’il se passait.

Ce beau bébé était une fille qui grandissait dans mes entrailles. Elle m’a été arrachée par cette équipe médicale qui n’a pas su déceler d’où venait le problème (pour eux, il s’agissait d’une simple fausse couche LOL). Les fibromes, les douleurs et finalement l’infection…. Dieu merci, j’ai changé d’hôpital en urgence pour me rendre « illicos prestos » à Port-Royal (Cochin) pour être prise en charge et chouchoutée par une équipe gynécologique incroyable 🙏🏽.

On peut se dire que c’est une épreuve terrible et qu’il est difficile de continuer à vivre après cela ! Comment renverser la vapeur ? 

Déjà, je veux vous dire que si je suis encore vivante, c’est que mon histoire n’est pas finie et que ma foi en Christ me permet d’avoir de nouveaux projets de bonheur et non de malheur.

Ça c’est la réalité, qu’on le croit ou non!!!!

Puis, il y a des anges que Dieu place sur nôtre route pour nous aimer, nous consoler, nous entourer mais aussi pour prier avec nous. Et après cela, il y a notre esprit qui nous parle, et là il faut être très attentive pour capter les messages que notre Père souhaite nous faire passer : c’est une intimité entre Lui et nous.

Aujourd’hui, je déclare être guérie dans mes émotions, dans mon âme et je proclame que mon corps est restauré. C’est une ferme assurance des choses que l’on croit mais que l’on ne voit pas, qui renforce mon être (ma foi).

Certaines se dirigent vers des magnétiseurs, d’autres vers des guérisseurs. A un moment, j’ai voulu essayer l’hypnose, mais au final j’ai choisi la solution la plus simple et la moins couteuse ! La prière ! La foi et la louange !

 

En conclusion, pour revenir sur la prise de poids, l’arrêt de mon antidépresseur au mois de mars 2017, m’a permis de reperdre tous mes kilos pris généreusement lors du traitement ! Quelques années après l’arrêt des médicaments, j’ai finalement retrouvé ma taille fine !

Aujourd’hui, mon désir est d’encourager toutes ces femmes qui se battent pour leur santé. Je me sens vraiment appelée par cette force de l’Esprit pour vous aidez au quotidien à mener votre combat dans l’Amour. La guérison de l’âme est un long processus mais la guérison du corps peut être instantané ! C’est ce que l’on appelle le miracle !

Alors, je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout et souhaite vous encourager régulièrement à travers mes expériences vécues

C’est ce que j’ai reçu au fond de mon coeur.

Le prochain article « Wellness Program » parlera du chemin de la guérison ! En attendant, les guerrières, je vous envoie à chacune Mon amour, ainsi qu’un baiser de guérison.

 

4 réflexions sur “Blessée mais Restaurée

  1. Debby, tu est une femme merveilleuse je me souviens encore de notre première rencontre dans ce salon de café que tu connais. Ta beauté m avait eblouie. J étais contente de faire ta connaissance. Loin de m imaginer tout ce par quoi tu est passé jusqu’a present. Tout cela pour dire qu au delà de ce que tu traverse de ta maladie, tu reste une femme belle , forte et eblouissante tu degage beaucoup d ondes positives malgré le négatif . moi tu m impressionne et je souhaite que tu continue a etre heureuse.et bravo pour l initiative et pour ton combat. God is Love.

    Aimé par 1 personne

  2. Quel courage ! Et quelle dure épreuve tu as vécue avec la perte de ton bébé ! Moi aussi j’ai vécu cela comme un arrachement lorsqu’on m’a retiré mes 3 enfants. Mais j’ai survécu – le temps apaise – et me voici l’heureuse maman d’un bébé miracle. Je te souhaite la même issue.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s